Laverdines

5 route de Chassy
18800 Laverdines
Tél.: 02 48 59 24 94
[email protected]
MAIRIE
5 route de Chassy
18800 Laverdines
Tél.: 02 48 59 24 94
E-mail : [email protected]

HORAIRES

Lundi : 9h00 à 12h00
Vendredi : 9h00 à 11h00


Le plus petit village de la communauté de communes…

PARTAGER

Laverdines

Laverdines est certes une petite commune mais son patrimoine évoque une histoire riche  avec ses maisons de caractère, typiquement berrichonnes, sa distillerie ou encore ses écuries et autres bâtiments militaires. Partez à la découverte de ce village pas tout à fait ordinaire…


Dans le vent du passé

Laverdines, c ‘est plusieurs hameaux réunis entre eux par 4,7 km de routes communales. Là, ne se trouvent que des maisons rénovées ou en passe de l’être. Pas de place pour les constructions neuves… Traditions et coutumes sont les maîtres mots ici. La mairie, par exemple, a pris place dans l’ancien bureau de l’officier vétérinaire car au début du XXe siècle, Laverdines abritait une « annexe de remonte » créée par l’armée. Pendant un an, les chevaux y étaient abrités avant de partir pour être débourrés et dressés. Complétée par des écuries, l’annexe de remonte sera en activité jusqu’à la fin de la première guerre mondiale, puis de nouveau au début de la seconde guerre.

Autre marque du passé : l’ancienne distillerie qui n’est pas sans rappeler la vocation agro-industrielle de la commune. C’est vers 1860 que Lalouel de Sourdeval, en précurseur, commence à y cultiver la betterave sucrière. Après une sucrerie, c’est la distillerie qui est érigée. Cette activité en plein essor permet à Laverdines de connaître de riches heures avec plus de 230 habitants en 1877. Ce n’est finalement que dans les années 1950 que la distillerie cessera de fonctionner, après des années prolifiques.

Ça et là, les anciennes bâtisses rappellent donc le passé glorieux d’un village typique qui fait la fierté de ses habitants.


Château

Construit en pierres et briques fabriquées sur place durant la seconde moitié du 19e siècle, le château de Laverdines est né de la volonté de Lalouel de Sourdeval. Entourée d’une pièce d’eau et d’un parc, cette bâtisse de style Louis XIII a été entièrement restaurée dans les années 1990 et appartient à une société privée espagnole.


Un peu d’histoire… Une chapelle à découvrir

Laverdines possède depuis la fin des années 1870 une chapelle devenue église après son rachat par la commune pour le franc symbolique (il y a une trentaine d’années). Et l’histoire de cet édifice qui domine le paysage est plutôt originale. Il faut remonter à l’année 1870. Les Prussiens envahissent alors la France. Le propriétaire du château et des terres de Laverdines fait la promesse d’ériger une chapelle dédiée à La Vierge (afin de remplacer l’église détruite à la fin du 18e siècle), si les ennemis n’arrivent pas jusqu’à la commune.

Cinq ans plus tard, une chapelle sort de terre, en dehors du périmètre du château afin d’en faire une église paroissiale. Au sommet, une statue, réplique de Notre Dame de Fourvière, est dressée. Mais, lors d’une tempête, cette dernière tombe du toit et finalement, la commune décide de l’installer dans un espace de recueillement aménagé à proximité de la chapelle.